Solaire, voiture électrique… “l’argent profitera à plein de la transition énergétique !” – Capital.fr

Durant l’été, malgré une situation économique incertaine, l’argent a connu une très forte appréciation. Même si la performance a depuis reflué, l’argent semble retrouver la faveur des investisseurs. Au-delà de raisons fondamentales, l’or blanc pourrait s’imposer dans les prochaines années comme l’un des métaux de la transition énergétique et voir sa demande augmenter… Après plusieurs années difficiles, le cours de l’argent a connu cet été une embellie, qui lui a permis de réaliser une performance de près de 60% au plus haut en août, avant de corriger pour s’afficher fin septembre en hausse de près de 27%. Cette belle progression fait suite à une année 2019 où le métal avait déjà progressé d’un peu plus de 11%.

L’argent sort ainsi d’une longue période de léthargie où le métal n’avait pas été en mesure de suivre l’appréciation de l’or. En cause ? Une approche différente des compagnies minières aurifères et argentifères dans la gestion de la période de forte correction des prix au début des années 2010. Après une longue période de forte appréciation des cours de l’or et de l’argent de 2000 à 2011, qui avait vu les cours de l’argent passer de moins de 10 dollars l’once à près de 50 dollars et ceux de l’or passer de 280 dollars l’once à plus de 1.900 dollars sur la période, les compagnies minières avaient en effet mis en production toutes les ressources possibles.

>> A lire aussi – Or, argent, platine… les meilleurs mois pour investir sur les métaux précieux

Mais lorsque les prix se sont retournés, les compagnies argentifères ont davantage tardé à réduire leur production que les compagnies aurifères. Ceci tient au fait que la production d’or est essentiellement située dans des pays à devises fortes (Australie, USA, Canada…) alors que celle d’argent provient majoritairement de pays à devises faibles (Amérique centrale et Amérique du Sud). En conséquence, les producteurs d’argent ont partiellement compensé la baisse du prix de vente par une baisse de leurs coûts de production.

Au fil des années, il semble que l’ajustement ait finalement été réalisé, d’où le retour en grâce de l’argent. Nombre d’investisseurs surveillent en effet le ratio or / argent, qui était arrivé à des niveaux historiques en début de cette année. Certains en ont ainsi conclu qu’il y avait désormais davantage de potentiel pour l’argent que pour l’or. D’autant que l’argent pourrait voir son utilisation fortement augmenter dans les années à venir du fait de ses caractéristiques physiques. L’argent métal est en effet le métal qui a la meilleure conductivité, c’est-à-dire la meilleure capacité à transporter l’électricité sans résistance.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés

Dans un monde où l’électricité va prendre un rôle de plus en plus important du fait de la nécessaire décarbonation de nos économies, l’argent devrait ainsi être l’un des métaux de la transition énergétique. Ce métal est notamment indispensable à la fabrication des panneaux solaires. Si la quantité d’argent intégrée dans chaque panneau a fortement baissé au cours des dernières années (il fallait auparavant entre 20 et 25 grammes d’argent par panneau, il en faut 5 fois moins aujourd’hui), la quantité de panneaux solaires produite n’a cessé d’augmenter. En conséquence, l’industrie solaire, qui ne représentait quasiment rien dans la demande d’argent il y a 10 ans, représente aujourd’hui près de 12% de la demande mondiale de ce métal. Quand on voit les projets de développement de production solaire attendus pour les prochaines décennies, la demande sur ce métal n’a sans doute pas fini de progresser !

L’autre secteur de la transition où l’argent progresse est celui de la mobilité électrique. S’il n’y a pas d’argent dans les batteries au lithium de l’industrie automobile, l’argent est en revanche très utile pour la fabrication des packs de batteries. Les batteries embarquées dans les véhicules sont en réalité composées d’une multitude de petites batteries qu’il faut relier entre elles. Et là encore, les remarquables qualités de conductivité de l’argent sont précieuses. On a ainsi vu la demande d’argent du secteur automobile passer de presque rien il y a quelques années, à plus de 5% de la demande mondiale de ce métal ! Et l’industrie du véhicule électrique n’en est, là aussi, qu’à ses débuts…

A noter aussi que de nombreux constructeurs travaillent aujourd’hui à une nouvelle génération de batterie, dite “lithium solide”, où l’électrolyte liquide de la batterie actuelle serait remplacé par une partie solide. Cela offrirait davantage de possibilités en termes de stockage d’énergie et de rapidité de charge. Si ces batteries devaient voir le jour, cela pourrait là aussi augmenter la demande d’argent, ce métal étant aujourd’hui pressenti pour plaquer l’anode en graphite afin d’en améliorer les performances.

Tous ces nouveaux usages ont amené la Banque Mondiale à mentionner l’argent dans un rapport publié en avril 2020 sur la criticité des métaux dans le cadre de la transition. Dans un scénario où les énergies renouvelables seraient fortement développées (scénario de l’Agence Internationale de l’Energie Renouvelable), l’établissement estime ainsi que la demande d’argent pourrait être multipliée par 4,5 entre aujourd’hui et 2050 !

Pas de panique néanmoins, nous possédons aujourd’hui de gros stocks de ce métal, puisqu’environ 1,6 million de tonnes a déjà été extrait, et qu’on en produit environ 30.000 tonnes par an. Mais une grosse partie de ce stock n’est pas facilement disponible. Aussi, une telle hausse de la demande ne pourra se faire sans impact sur le prix…

>> A lire aussi – Argent : 9 raisons de miser sur “l’or du pauvre”

Il semble donc que l’argent soit bel et bien un métal de la transition énergétique, et que son prix puisse s’apprécier à mesure que la demande pour les technologies de la transition augmente. Les compagnies minières pourraient elles aussi en profiter. Reste néanmoins que ces sociétés sont des actions et qu’à ce titre, leurs variations ne sont pas liées qu’à l’évolution du prix du métal…

Benjamin Louvet, gérant matières premières chez OFI AM (achevé de rédiger le 12/10/2020)

>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l’image)

Pixabay (montage Capital)

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Électricité verte : et si on optait pour une offre en temps réel ou une offre locale ? – ID, L’info Durable

Accélérer le développement des énergies renouvelables, c’est la mission que s’est donnée Planète OUI, en…

25 minutes ago

Marne : 33.000 panneaux solaires bientôt installés sur l’ancienne base militaire de Bétheny – France 3 Régions

A Bétheny dans la Marne, une centrale photovoltaïque sera mise en service d'ici début 2021…

54 minutes ago

TCHAD : Qair fait fi des risques et mise sur le solaire à N’Djamena – Africa Intelligence

Un e-mail vous est envoyé lorsqu’un article correspondant à vos centres d’intérêt est publié sur…

4 heures ago

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : L’ADEME vante la chaleur renouvelable auprès des entreprises – infos-dijon.com

Destiné aux collectivités, aux bailleurs et aux industriels, le Fonds Chaleur de l'ADEME abonde les…

5 heures ago

Planète OUI : zoom sur un fournisseur d’énergie 100 % renouvelable et française – ID, L’info Durable

Fournir de l’électricité et du gaz 100 % verts pour les particuliers, les entreprises et…

6 heures ago

This website uses cookies.