Tony Verheijen (BM) : Les concessions d’énergies renouvelables sont bloquées par défaut de décision politique ! – Radio Express FM

L’Economic Policy Dialogue se tient aujourd’hui 24 septembre 2020 à Tozeur autour de la thématique du « Déficit énergétique et énergies renouvelables », et ce, en présence d’un parterre d’éminents intervenants du secteur économique public et privé. Dans ce cadre, le Responsable des opérations de la Banque Mondiale pour la Tunisie, Tony Verheijen a accordé un entretien à Express FM sur le plateau mobile d’Expresso déplacé spécialement sur place.

Une question de vie ou de mort!

« La Tunisie n’a plus de temps à perdre! » ce sont les premiers mots choisis par Tony Verheijen pour décrire le constat actuel fait de la situation, soulignant que beaucoup de temps a déjà été perdu en vue de mettre en place les énergies renouvelables. Les trois régimes concernés ont été discutés et consistent en le régime d’exploitation, le régime d’autorisation et le régime de concession, ils font tous l’objet de partenariat public-privé, a expliqué Tony Verheijen soulignant que sur aucun des trois régimes, un avancement n’a été effectué. « Il faut dire que la Tunisie a connu une sorte de crise au niveau de son budget au titre de l’année 2018, causée par la hausse des prix du pétrole et du gaz sur le marché international. Aujourd’hui, les prix sont bas et c’est le moment idéal pour mettre en place de manière effective la stratégie de l’énergie solaire et renouvelable afin de pouvoir faire face à une nouvelle hausse des prix. La Tunisie pourra disposer de 23% des ressources renouvelables mitigeant ainsi le risque budgétaire! » a indiqué Tony Verheijen.  En outre, il y a la question du changement climatique qui prend une place importante dans le Sud de la Tunisie, une région considérée comme vulnérable selon le responsable de la BM. De ce fait, remplacer l’électricité par les énergies renouvelables est essentiel et c’est même une « question de vie ou de mort sur le long terme » a précisé Tony Verheijen.

Une décision politique!

Sur un plan pratique et concret, il faut clairement une décision politique selon le responsable de la BM qui met l’accent sur le fait que ce type de décision ne peut-être pris par les décideurs de la Banque Mondiale mais plutôt par ceux du gouvernement tunisien. « Il a été question, dans le cadre de la discussion de l’appui budgétaire de juin dernier, de l’autoproduction en régime haute tension, moyenne tension et basse tension. Il y a eu à ce titre, des conflits entre le gouvernement et l’UTICA à propos des arrangements moyenne tension. Nous, en tant que Banque Mondiale, pouvons appuyer les autorités tunisiennes afin de trouver une solution technique à ce conflit, mais au final la décision politique ne peut être prise que si le gouvernement tunisien choisi d’aller vers une production par le secteur privé qui sera par la suite vendue à la STEG à des prix raisonnables. Nous nous en sommes pas encore là! » a poursuivi Tony Verheijen. Par ailleurs, il y a également des problèmes quant au régime d’autorisation, et qui portent sur les connections des centrales qui sont déjà prêtes à l’instar de celle d’Eni-Etap au Sud de la Tunisie. Il existe donc un blocage émanant du gouvernement tunisien qui n’a pas réussi à trouver une solution pour le programme solaire de la STEG. Selon les dires de Tony Verheijen, c’est cette dernière qui bloque ces connections car ses ressources n’ont pas été libérées par le gouvernement.

S’agissant du régime des concessions, la Banque Mondiale a beaucoup appuyé les partenaires du ministère de l’Energie afin d’annoncer les concessions de 500 MWatt en 2018. Les offres ont été faites en 2019, mais jusqu’à aujourd’hui, aucun contrat de concession n’a été signé, a indiqué Tony Verheijen soulignant qu’au sein de la BM, ils ne comprennent pas les raisons de ce blocage qui dure depuis 14 mois sachant que la Tunisie a eu l’offre de prix les plus bas en Afrique. Il s’agit principalement de décisions politiques que seul le gouvernement tunisien peut prendre, a insisté le Responsable de la BM ajoutant qu’il y a une vrai urgence à avancer sur la mise en place des trois régimes, en l’occurrence celui des concessions.

Tony Verheijen: Rep.Res. Banque Mondiale Economic Policy Dialogue sous le thème:« Déficit énergétique et énergies renouvelables ».#Expresso

Publiée par Express FM sur Mercredi 23 septembre 2020

Nadya Bchir

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Photovoltaïque : le groupe lyonnais Terre et Lac mise sur les projets de territoires – Tout Lyon

Publié le 22 octobre 2020 - Julien THIBERT - Dossiers © Terre et Lac -…

58 minutes ago

Barid Al-Maghrib et Masen émettent un timbre-poste spécial – Finances News Hebdo

Groupe Barid Al-Maghrib et l'Agence marocaine pour l'énergie durable (Masen) ont émis, jeudi à Rabat,…

58 minutes ago

Le complexe solaire Noor Ouarzazate tient son timbre – Infomédiaire

Groupe Barid Al-Maghrib et Masen s’associent pour l’émission d’un timbre-poste spécial illustrant le complexe solaire…

2 heures ago

Maroc: 5,65 milliards $ ont été investis dans le renouvelable en 10 ans – Algérie Eco

Le royaume chérifien a investi 5,65 milliards $ dans les énergies renouvelables au cours de la décennie écoulée…

2 heures ago

Lien Révolution énergétique – Un exode des flux financiers hors des énergies fossiles a commencé – LinuxFr

Lien Révolution énergétique - Un exode des flux financiers hors des énergies fossiles a commencé  LinuxFr

3 heures ago

Changer les couleurs de… l’hydrogène – Journal de l’Automobile

Zoom de l’Arval Mobility Observatory - La filière française de l'hydrogène accélère le mouvement pour…

3 heures ago

This website uses cookies.