Categories: Industry News

Total invente la raffinerie zéro pétrole – Journal de l’environnement

La raffinerie traitait près de 5 Mt de pétrole par an.
Total

La raffinerie de pétrole de Grandpuits sera reconvertie. Au menu : biocarburants, bioplastiques, recyclage et énergies solaires.

Tout a commencé sous terre. Le 24 février 2019, le pipeline d’Ile-de-France (PLIF), qui relie sur 260 km le port maritime du Havre (76) à la raffinerie Total de Grandpuits (77), éclate. Des terres agricoles situées sur les communes d’Autouillet, Vicq et Boissy-sans-Avoir (78) sont souillées de pétrole brut. Cet incident arrête l’activité de la raffinerie cinq mois durant. Pour des raisons de sécurité, Total  reprend l’exploitation de l’oléoduc en minorant la pression d’utilisation. Ce faisant, l’activité de la raffinerie de Grandpuits est diminuée d’un tiers minant sa pérennité économique. Remettre à niveau l’oléoduc aurait nécessité un investissement de 600 millions d’euros, estime Total. Le pétrolier a changé son fusil d’épaule.

le biocarburant chasse le pétrole

Ce jeudi 24 septembre, le groupe présidé par Patrick Pouyané a tranché. Les activités pétrolières vont être arrêtées à la raffinerie. Le raffinage du pétrole brut s’arrêtera au premier trimestre 2021 et le stockage de produits pétroliers (au dépôt de Gargenville, dans les Yvelines) fin 2023 Les stations-services de la région parisienne et les plateformes d’Aéroports de Paris seront alimentées en carburants par les raffineries de Donges (44) et de Gonfreville (76).

pas d’huile de palme

Grandpuits, elle, sera restructurée. Total veut y installer une usine de biocarburants. Elle produira 170.000 tonnes des carburants aériens, 120.000 tonnes de carburants routiers et 50 000 tonnes/an de bionaphta. Cette installation, précise l’industriel, «sera alimentée majoritairement par des graisses animales en provenance d’Europe et des huiles de cuisson usagées qui seront complétées par des huiles végétales de type colza, à l’exception de l’huile de palme.» L’affaire de l’huile de palme à La Mède a laissé des traces.

En association avec le Néerlandais Corbion, la major française veut installer à Grandpuits la plus grande unité européenne de production d’acide polylactique (PLA). Réputé biodégradable et (difficilement) recyclable, ce bioplastique fabriqué à partir de sucres est notamment utilisé pour fabriquer des films d’emballages, des conditionnements rigides. A partir de 2024, l’installation de Total Corbion PLA pourrait mettre sur le marché 100.000 tonnes de PLA par an.

pyrolyse des plastiques

Quelques mois auparavant, Total espère mettre en service une installation de recyclage de plastiques. D’une capacité de traitement de 15000 tonnes par an, cette installation traitera les déchets plastiques par pyrolyse. Le résidu, baptisé Tacoil, sera utilisé pour produire des polymères, utilisables dans la production d’emballages alimentaires.

Sur les sites de Grandpuits et de Gargenville, Quadran (filiale renouvelables de Total) va installer deux fermes photovoltaïques de 28 et 24 MWc de puissance installée. L’électricité sera consommée par les installations industrielles.
casse sociale

Globalement, Total devrait investir plus de 500 millions d’euros dans ces nouvelles installations. Sur les 400 postes que compte la raffinerie et le dépôt de Gargenville, 250 postes seront maintenus, indique l’industriel. Toutefois, insiste-t-il, la construction des nouvelles installations créera 1.000 emplois pendant 3 ans. Insuffisant pour la CGT. «Si on compte l’ensemble des postes Total, dont les contractuels absents de l’organigramme, nous sommes à 209 suppressions d’emplois chez Total», sans compter «500 emplois sous-traitants», estime Thierry Defresne, délégué syndical CGT Total Raffinage Pétrochimie.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

L’épargne au service de la transition écologique – 20 Minutes

Les fonds des livrets d'épargne réglementés vont davantage être utilisés pour financer la transition écologique.…

2 heures ago

Des « réseaux intelligents », pour quoi faire ? | Le Huffington Post LIFE – Le HuffPost

<div class="js-react-hydrator" data-component-name="YouTube" data-component-id="9250" data-component-props="{"itemType":"video","index":0,"contentListType":"embed","code":"","type":"video","meta":{"url":"https://www.youtube.com/watch?v=tz8XJvLpivY","type":"video","version":"1.0","title":"Des « réseaux intelligents », pour quoi faire ?","author":"Smart Link","author_url":"https://www.youtube.com/channel/UChlwiObHB-bAQOyU25znGSg","provider_name":"YouTube","description":"Leader européen…

2 heures ago

L’hydrogène, un pilier de la transition énergétique – Maroc diplomatique

L’hydrogène constitue aujourd’hui un pilier majeur pour la réussite de la transition énergétique, a estimé…

3 heures ago

L’AMEE signe trois conventions : Le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports ainsi que la Trésorerie Générale du Royaume se mettent au vert – Industrie du Maroc Magazine

Les trois conventions de partenariat visent l’accompagnement technique pour l’intégration des mesures d’efficacité énergétique et…

3 heures ago

Se former aux métiers de l’environnement – Le Parisien

Connaissez-vous le métier de consultant en bilan carbone ? Et celui de juriste environnement ? Saviez-vous que…

3 heures ago

PHOTOS & VIDÉO. À Plounévez-Moëdec, 7 600 panneaux solaires installés – actu.fr

Par Philippe Gestin Publié le 29 Oct 20 à 9:09  mis à jour le 29…

4 heures ago

This website uses cookies.