Total se renforce sur le marché solaire espagnol. Le géant français du pétrole et des énergies renouvelables pousse ses pions sur le marché de l’électricité en Espagne grâce à un accord avec le développeur espagnol Ignis en vue de développer 3,3 gigawatts (GW) de projets solaires situés à proximité de Madrid et en Andalousie. Les premiers projets du portefeuille d’Ignis sont prévus pour démarrer en 2022 avec l’ambition de les mettre tous en production d’ici 2025. Des rémunérations seront payées par Total à Ignis au fur et à mesure du développement des projets.

Cette opération fait suite à deux accords conclus en février 2020 avec Powertis et Solarbay Renewable Energy en vue de développer près de 2 GW de projets solaires ; et à l’acquisition, en mai dernier, auprès d’Energias de Portugal de son portefeuille de 2,5 millions de clients résidentiels et de deux centrales à cycle combiné au gaz naturel (850 MW). Cette opération porte à plus de 5 GW son portefeuille de projets solaires en développement en Espagne d’ici 2025, contribuant à l’ambition de l’Espagne de produire 70 % de son électricité à partir d’énergies renouvelables d’ici 2030, puis 100 % d’ici le milieu du siècle.

>> A lire aussi – Eoliennes, solaire, hydrogène… Ces énergies vertes du futur

Ce portefeuille d’électricité solaire permettra au groupe pétrolier de couvrir l’intégralité de la consommation électrique de ses sites industriels en Europe d’ici 2025 : pour cela, le Groupe se portera acheteur de près de 6 TWh par an d’électricité verte produite par ces sites solaires espagnols à travers un contrat d’achat d’électricité portant sur plus de 3 GW de fermes solaires.

>> Notre service – Faites des économies sur vos factures d’électricité et de gaz avec notre comparateur Énergie