Tunisie : Cinquième baisse consécutive des prix du carburant – webdo

Comme attendu, les prix du carburant ont fait l’objet d’un nouvel ajustement, ce lundi 10 août 2020, le ministère de l’Énergie, des Mines et de la Transition énergétique ayant annoncé une nouvelle baisse, la cinquième consécutive.

Le ministère de l’Energie, des Mines et de la Transition énergétique a annoncé une baisse des prix à la vente de l’essence sans plomb, du gasoil sans soufre et du gasoil, à partir du 11 août 2020 à minuit.

Cette baisse sera effectuée comme suit :

  • Essence sans plomb : Réduction de 30 millimes à 1915 millimes/litre
  • Gasoil sans soufre : Réduction de 25 millimes à 1700 millimes/litre
  • Gasoil : Réduction de 20 millimes à 1470 millimes/litre

Les prix des autres carburants restent inchangés. La révision des prix de certains produits pétroliers intervient en exécution de l’arrêté des ministres de l’Energie, des Mines et de la Transition énergétique et des Finances, du 31 mars 2020, fixant la composition de la commission technique chargée de la fixation et du suivi des prix de vente des produits pétroliers finis importés et ceux raffinés localement.

En effet, les prix des carburants sont mensuellement ajustés en vertu d’un arrêté ministériel, paru le 3 avril 2020, au Journal Officiel de la République Tunisienne (JORT). L’article 5 de cet arrêté stipule que la valeur de l’ajustement mensuel du prix de vente au public, n’excède pas le taux de 1,5% du prix de vente en vigueur depuis le dernier ajustement, que ce soit à la hausse ou à la baisse. Ce taux sera porté à 2% à compter du 1er janvier 2021.

La dernière décision du ministère des énergies, des mines et des énergies renouvelables concernant l’ajustement les prix du carburant remonte au 7 juillet dernier. Il s’agissait alors de la quatrième baisse consécutive après celles des mois d’avril, mai et juin.

Le 15 mai, Mongi Marzouk avait assuré que la réduction du prix du carburant se poursuivra au cours des prochains mois et rappelé que la révision est basée sur le prix des dérivés et non du brut. Il signalait également que si le prix du baril continuait à être inférieur à 40 dollars, les prix du carburant continueraient à être révisés à la baisse.

Rappelons que le ministre des Finances, Nizar Yaiche, annonçait, le 26 mars dernier, la mise en place d’un nouveau mécanisme pour fixer le prix des carburant à la pompe. Ce mécanisme obéit à ceux utilisés dans de nombreux pays à savoir qu’il devrait reposer sur les cours du baril qui se répercutent ainsi sur le prix des carburants.

Commentaires:

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Siemens introduit sa division historique énergie en Bourse – Zonebourse.com

Berlin (awp/afp) - Le conglomérat allemand Siemens poursuit sa métamorphose et s'est délesté lundi de…

26 minutes ago

Par Imed Derouiche : Phosphate contre Démocratie – Tunisie Numérique

Par Tunisie Numérique  | Il y a 1 heure 🔊 Écoutez l'article <!-- --> La…

54 minutes ago

La fin du pétrole Le nouvel ordre énergétique mondial – Le nouvel Economiste

Le pétrole a alimenté le XXe siècle – ses voitures, ses guerres, son économie et sa…

54 minutes ago

Budget 2021 : d’importants moyens en plus pour l’écologie – Les Échos

Publié le 28 sept. 2020 à 18:34C'est une petite victoire pour la nouvelle ministre de…

1 heure ago

Relance industrielle 2021/2023 : les détails du plan MHE – Leseco.ma

34 MMDH. C’est le montant visé par le Plan de relance industrielle 2021/2023 pour substituer…

2 heures ago

Concevoir la transition énergétique dans les territoires : la Fondation Terre Solidaire soutient l’association Les Centrales Villageoises – Carenews

Pourquoi La Fondation Terre Solidaire a-t-elle fait le choix de soutenir les Centrales Villageoises ?L’objectif…

3 heures ago

This website uses cookies.