Categories: Industry News

Un implant sous la peau alimenté par un panneau photovoltaïque – Yahoo Actualités

Des chercheurs coréens ont imaginé un système d’implant alimenté par un panneau photovoltaïque positionné sous la peau et éclairé par des diodes fixées sur la peau.
<p class="canvas-atom canvas-text Mb(1.0em) Mb(0)–sm Mt(0.8em)–sm" type="text" content="Implanter des panneaux photovoltaïques sous la peau. L’idée vient d’être exposée très sérieusement dans la revue &nbsp;par des chercheurs de l’Institut des sciences et technologies et de l’Institut de recherche Énergies solaires et durables à Gwangju en Corée du Sud. Ces capteurs solaires fourniraient l’électricité nécessaire à l’alimentation d’implants médicaux électroniques&nbsp;: stimulateur cardiaque, stimulateur cérébral, voire de nouvelles puces implantables permettant de faire le suivi de patients en analysant in situ certains marqueurs biologiques. » data-reactid= »23″>Implanter des panneaux photovoltaïques sous la peau. L’idée vient d’être exposée très sérieusement dans la revue  par des chercheurs de l’Institut des sciences et technologies et de l’Institut de recherche Énergies solaires et durables à Gwangju en Corée du Sud. Ces capteurs solaires fourniraient l’électricité nécessaire à l’alimentation d’implants médicaux électroniques : stimulateur cardiaque, stimulateur cérébral, voire de nouvelles puces implantables permettant de faire le suivi de patients en analysant in situ certains marqueurs biologiques.

<h2 class="canvas-atom canvas-text Mb(1.0em) Mb(0)–sm Mt(0.8em)–sm" type="text" content="Assez de lumière pour alimenter les électrodes d’un stimulateur cardiaque » data-reactid= »24″>Assez de lumière pour alimenter les électrodes d’un stimulateur cardiaque

<p class="canvas-atom canvas-text Mb(1.0em) Mb(0)–sm Mt(0.8em)–sm" type="text" content="Tous ces dispositifs exigent en effet une alimentation électrique fournie généralement par une pile au lithium embarquée sur l’implant. Problème : cette pile doit être remplacée au bout de quelques années. Ce qui impose une nouvelle chirurgie. C’est pour éviter ces interventions que les chercheurs coréens ont misé sur le panneau photovoltaïque qui, comme sur le toit d’une maison, convertit l’énergie lumineuse en électricité. Positionné à quelques millimètres sous la peau, il pourrait recevoir assez de lumière pour alimenter, par exemple, les électrodes d’un stimulateur cardiaque auquel il serait associé sur un implant. Selon la longueur d’onde et la puissance de la source, les photons traversent assez facilement les tissus vivants. Pour s’en convaincre, il suffit d’occulter complètement avec ses doigts le faisceau d’une puissante lampe torche pour constater que la lumière reste visible à travers la chair. » data-reactid= »25″>Tous ces dispositifs exigent en effet une alimentation électrique fournie généralement par une pile au lithium embarquée sur l’implant. Problème : cette pile doit être remplacée au bout de quelques années. Ce qui impose une nouvelle chirurgie. C’est pour éviter ces interventions que les chercheurs coréens ont misé sur le panneau photovoltaïque qui, comme sur le toit d’une maison, convertit l’énergie lumineuse en électricité. Positionné à quelques millimètres sous la peau, il pourrait recevoir assez de lumière pour alimenter, par exemple, les électrodes d’un stimulateur cardiaque auquel il serait associé sur un implant. Selon la longueur d’onde et la puissance de la source, les photons traversent assez facilement les tissus vivants. Pour s’en convaincre, il suffit d’occulter complètement avec ses doigts le faisceau d’une puissante lampe torche pour constater que la lumière reste visible à travers la chair.

<p class="canvas-atom canvas-text Mb(1.0em) Mb(0)–sm Mt(0.8em)–sm" type="text" content="Cette approche a cependant des inconvénients importants. Elle fonctionne uniquement si les surfaces ne sont pas couvertes par les vêtements, et donc essentiellement le visage et les mains. Or ceux-ci sont potentiellement éloignés des organes ciblés par la stimulation électrique comme le cœur. En outre, les apports d’énergie lumineuse risquent d’être insuffisants en intérieur voire nuls pendant la nuit. L’équipe coréenne a alors pensé à asso[…] » data-reactid= »26″>Cette approche a cependant des inconvénients importants. Elle fonctionne uniquement si les surfaces ne sont pas couvertes par les vêtements, et donc essentiellement le visage et les mains. Or ceux-ci sont potentiellement éloignés des organes ciblés par la stimulation électrique comme le cœur. En outre, les apports d’énergie lumineuse risquent d’être insuffisants en intérieur voire nuls pendant la nuit. L’équipe coréenne a alors pensé à asso[…]

<p class="canvas-atom canvas-text Mb(1.0em) Mb(0)–sm Mt(0.8em)–sm" type="text" content="Lire la suite sur sciencesetavenir.fr » data-reactid= »27″>Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Production d’énergies renouvelables : 22 matériels exonérés de TVA – AP Sénégalaise

Dakar, 3 juil (APS) – Le gouvernement a décidé d’exonérer de la taxe sur la…

1 heure ago

Analyse: la difficile relance verte – Le Devoir

Elles sont nombreuses, les grandes institutions, à voir dans cette pandémie l’occasion d’une relance économique…

2 heures ago

Le Maroc, un modèle de démocratie, de développement et de multiculturalisme Maroc Diplomatique – Maroc diplomatique

Par Karim Medrek, Ambassadeur du Maroc en Australie Le 30 juillet, les Marocains ont célébré…

6 heures ago

L’École Mohammadia d’Ingénieurs élue championne lors de la 1ere édition du  » Sustainable Innovation Fest » – 2M Maroc

L’École Mohammadia d’Ingénieurs (l’EMI) a été sacrée championne lors de la 1ere édition du ‘’…

9 heures ago

Chauffages au fioul : comment continuer à les utiliser après 2022 ? – actu.fr

Le chauffage au fioul va évoluer dès 2022, a confirmé le gouvernement jeudi dernier. Une…

11 heures ago

Baisse record de la part du charbon – LE MATiN

Le ralentissement de la mise en service de certaines centrales en raison de la pandémie…

12 heures ago

This website uses cookies.