Un projet d’insertion socioprofessionnelle lancé par le Cluster solaire en partenariat avec Masen – Aujourd’hui Le Maroc

Transition énergétique et métiers verts

La transition énergétique revient en force à l’heure de la pandémie de Covid-19. En effet, cette crise a permis de remettre au cœur des priorités les défis environnementaux, sociaux et économiques auxquels le monde fait actuellement face. Dans cette perspective, l’économie verte représente une opportunité pour construire un avenir énergétique durable et plus sûr. Elle constitue en même temps une mine d’or non encore exploitée en matière de création d’emplois, notamment dans les régions éloignées.

C’est dans ce sens que le Cluster solaire en partenariat avec l’association Midelt Mobadara et Masen viennent de lancer le projet «L’entrepreneuriat vert, vecteur clé du développement durable» dans la province de Midelt, soutenu par la Fondation Drosos. «Un projet dont la particularité est de concilier deux piliers indissociables du développement durable: le développement social et la protection de l’environnement. Le programme a pour but de renforcer les capacités des provinces éloignées ou à faible niveau de développement économique. Il cible Midelt comme première province pilote, au vu du potentiel en énergies renouvelables et efficacité énergétique (ER/EE) de la région», indique le Cluster solaire ajoutant que l’objectif principal serait d’accompagner les jeunes de la province à créer des activités génératrices de revenus, et à s’insérer dans des structures ou projets verts de la Région.

Dans le détail, le programme prévoit entre autres l’élaboration d’une étude sur le potentiel des filières vertes à Midelt, un mapping de l’offre et de la demande, des journées de sensibilisation de l’écosystème de la Région, des formations en fonction des besoins de la cible et des événements de promotion des métiers verts. Pour les initiateurs de ce projet, la province connaît un taux de chômage élevé, ce qui entraîne une «migration professionnelle» vers les grandes villes côtières comme Casablanca, Rabat, Tanger. Ainsi, la finalité derrière cette initiative serait d’améliorer l’autonomie et les conditions de vie des jeunes de Midelt, en favorisant la création des initiatives économiques, sociales et écologiques durables et inclusives grâce à un accompagnement personnalisé.

Plus concrètement, le programme agira sur deux volets en parallèle, à savoir l’insertion des jeunes de la Région dans des activités ou entreprises opérant dans les métiers verts et l’accompagnement à la création d’activité génératrice de revenus dans les filières vertes ; et ce, sur une durée de 3 ans, expliquent les auteurs de ce projet. Pour accompagner cette première édition 2020, deux appels à candidatures sont donc lancés.
Le premier concerne «Green Midelt-Machari3».

Ce programme qui vise à encourager le développement de projets verts portés par les jeunes de la région de Midelt, ambitionne d’accompagner et de former les entrepreneurs et de les soutenir dans le lancement ou le développement de leurs projets verts. Il est destiné aux porteurs de projets, auto-entrepreneurs, micro-entreprises et coopératives de transformation ou de services verts ayant une activité économique à but lucratif.
Le deuxième projet concerne «Green Midelt–Maharat». Il s’agit d’un programme visant l’accompagnement et le renforcement des compétences des jeunes de la région dans leurs démarches de recherche d’emplois verts et favoriser leur insertion dans les projets verts.

Il s’adresse aux jeunes en recherche d’emploi de la région de Midelt diplômés et non diplômés disposant d’une expérience d’au moins 2 ans. Pour les deux programmes les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 7 octobre 2020.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Intelligence artificielle et énergies renouvelables: un couple durable ? – EURACTIV France

L’imprévisibilité, tel est le grand défi auquel sont confrontés les énergies renouvelables. L’offre et la…

27 minutes ago

La nécessaire consolidation de l’économie verte – allnews.ch

Les investissements dans les énergies renouvelables devraient être de 1’000 à 2’000 milliards de dollars…

2 heures ago

« Dans l’après Covid, un modèle zéro carbone fera plus que jamais sens » – Le Petit Journal

Loreto Ordoñez est depuis 2011 à la tête de la filiale espagnole du groupe ENGIE…

3 heures ago

Le Mené. Trois jours de partages autour des énergies renouvelables – maville.com

Kévin Porée, ingénieur en autonomie énergétique au Mené, sera présent à la dixième édition des…

5 heures ago

Transition énergétique : investissons dans l’humain – Gazette des communes

Par les représentants du réseau des Territoires à énergie positive (Tepos) Face à la crise…

6 heures ago

DIKWE : une digue pour protéger les ports et produire de l’énergie grâce aux vagues – Meretmarine.com

Lauréat du Blue Challenge 2020 du Pôle Mer Bretagne Atlantique, DIKWE est un ingénieux projet…

7 heures ago

This website uses cookies.