Vinci : acquisition prometteuse en vue – Le Revenu

La major du BTP vise l’acquisition de la division de services industriels de l’espagnol ACS, sur la base d’une valeur d’entreprise de 5,2 milliards d’euros. Cette opération augmenterait significativement le chiffre d’affaires de Vinci Energies, qui a bien résisté à la crise au premier semestre. Découvrez notre conseil boursier sur l’action suite à l’annonce de ce projet.

Durement secouée par la crise, la major du BTP passe à l’offensive.

Elle a présenté à l’espagnol ACS une proposition non engageante pour lui racheter sa division de services industriels.

Projets dans les énergies renouvelables

Le périmètre de l’acquisition inclurait les activités d’ingénierie et de travaux, ainsi que des participations dans huit concessions et partenariats public privé (PPP) concernant essentiellement des projets dans l’énergie.

Figurerait aussi dans l’escarcelle la plateforme de développement de nouveaux projets dans les énergies renouvelables.

En données proforma, l’ensemble de ces activités ont représenté l’an dernier un chiffre d’affaires d’environ 6,3 milliards d’euros.

Leur valeur d’entreprise ressortirait à 5,2 milliards, dont 2,8 milliards d’euros seraient au minimum payés en cash, le complément pouvant être payé en actions ou en cash.

La finalisation de l’opération est conditionnée à la réalisation, dans les prochains mois, de due diligence [audit d’acquisition de la cible].

Accueil favorable

Ce projet d’acquisition a reçu un accueil favorable du marché, permettant au titre Vinci de gagner 3% en une semaine.

La reprise des services industriels d’ACS augmenterait de plus de 45% la taille de Vinci Energies, selon Oddo BHF. Or au sein du contracting (les métiers traditionnels du BTP par opposition aux concessions), ce pôle est le seul à être resté profitable au premier semestre, avec une marge opérationnelle de 3%.

Le périmètre racheté permettrait aussi à Vinci Energies de se renforcer en Espagne, ainsi qu’en Amérique latine, zone où il est peu présent.

Liquidités confortables

Enfin, le financement de l’opération ne devrait pas poser de problème à Vinci.

Le groupe disposait d’une liquidité de plus de 18 milliards d’euros fin juin, et pourrait mobiliser son autocontrôle le cas échéant, représentant 8,5% du capital.

Nous restons à l’achat du titre, dont la baisse de 22% depuis le début de l’année paraît excessive.

Achetez l’action Vinci [DG]. Objectif de cours : 84 €.

Profil d’investissement : dynamique.

Prochain rendez-vous : chiffre d’affaires trimestriel, le 20 octobre.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Le nouvel ambassadeur du Royaume-Uni à Tunis reçu par Jerandi – webmanagercenter

Le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, Othman Jerandi,…

2 heures ago

Le chef conservateur vante les syndicats et critique les grandes compagnies – Le Journal de Montréal

Le nouveau chef du Parti conservateur, Erin O’Toole a considérablement recentré le discours économique de…

2 heures ago

Energias de Portugal: recul du bénéfice pénalisé par la pandémie – Zonebourse.com

Lisbonne (awp/afp) - Le groupe portugais Energias de Portugal (EDP) a annoncé jeudi un bénéfice…

3 heures ago

« On veut être dans le Top 5 mondial des énergies renouvelables », Patrick Pouyanné (PDG Groupe Total) – Toute-la-Franchise.com

Dans son Journal télévisé de 20h du 10 octobre dernier, TF1 consacrait une enquête à…

7 heures ago

Que signifierait-il pour l’investissement dans le changement climatique si Biden était président des États-Unis? – Marseille News .net

Joe Biden à la Maison Blanche et le contrôle du Sénat par les démocrates pourraient…

8 heures ago

ENI, Total Direct Energie, Planète Oui, le top hebdo des offres d’électricité – MonPetitForfait

L'hiver approche à grand pas, les premiers froids commencent à se faire sentir, il est…

8 heures ago

This website uses cookies.