À Formerie, le lin chauffera bientôt le collège et les bâtiments communaux – actu.fr

La chaleur diffusée à la piscine, collège, salle multisport, gymnase et dans les bureaux de la Communauté de communes proviendra du réseau de chaleur. (©Le Réveil de Neufchâtel)

Dans le cadre du Plan Climat Air Énergie Territorial dont les objectifs sont d’atténuer le changement climatique, développer les énergies renouvelables et maîtriser la consommation d’énergie, la Communauté de communes de la Picardie verte (CCPV) a pour projet la réalisation d’un réseau de chaleur à base d’anas de lin à Formerie (Oise).

Un combustible qui sera principalement en provenance de Grandvilliers. Une chaudière de secours au gaz viendra s’ajouter au dispositif.

Piscine, collège et locaux communautaires

Le réseau de chaleur va être construit derrière la piscine.

« C’est l’endroit le plus propice car pour avoir le moins de déperdition, il faut le moins de tuyaux possible. »

William BousVice-président chargé des infrastructures communautaires

Il alimentera la piscine Atlantis, la salle multisport de la CCPV et les bureaux du siège ainsi que le gymnase de la ville de Formerie et le collège Jean Moulin.

Pour travailler sur ce dossier, « trois entreprises ont été retenues lundi 8 février », déclare l’élu communautaire.

Elles doivent désormais faire des propositions. Ces dernières devront notamment être capables d’assurer un suivi et des résultats sur les quatre années après l’installation.

À lire aussi

Le but : réaliser des économies d’énergies. En effet, lors de l’établissement du Plan Climat Air Énergie Territorial, l’un des objectifs de la collectivité est d’être un territoire produisant plus d’énergie que ce qu’il n’en consomme, tout en limitant les émissions de gaz à effet de serre.

Les objectifs de la Communauté de communes de la Picardie verte d’ici 2026

Dans le cadre de son Plan Climat Air Energie Territorial, la CCPV souhaite réduire de 8 % les émissions de gaz à effets de serre, diminuer de 7 % les consommations énergétiques et augmenter la production locale d’énergies renouvelables de 38 %.

Selon William Bous, « le projet devrait voir le jour en juin 2022 ». C’est en tout ce que les élus de la Communauté de communes espèrent.

Un projet à 1.9 million d’euros

Pour le moment, le projet est estimé à 1.9 million d’euros et subventionné à 60 %.

« Le Département, la Région et l’ADEME ont donné leur aval pour le projet subventionné à 60 % », fait valoir le maire de Formerie.

À lire aussi

Une demande supplémentaire a été faite auprès du Fonds européen de développement régional (FEDER). « Ce qui devrait nous permettre d’atteindre les 80 % de subvention », détaille l’élu.

Une modification simple du PLUi de Formerie doit également être faite. « C’est une autorisation nécessaire pour toutes les constructions d’intérêt public et installation d’équipements sur une commune », a précisé Fabienne Cuvelier, la présidente de la CCPV lors du dernier conseil communautaire.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

[Bonne Nouvelle] Engie se fixe un calendrier pour sortir du charbon d’ici 2027 – Novethic.fr

Publié le 28 février 2021 Engie veut se débarrasser de ses dernières centrales à charbon.…

50 minutes ago

En 2020, plus du quart de l’énergie consommée en France vient des renouvelables – La Tribune

Les énergies renouvelables ont continué leur progression et fourni plus du quart de l'électricité consommée…

2 heures ago

Les trousses de modules solaires G-Home de GCLSI ont bien été livrées à Enpal, en Allemagne – LeLézard.com

Classé dans : L'environnement, Science et technologie, Exploitation pétrolière, Chasse, pêche et plein air SUZHOU,…

2 heures ago

Écologie. Megève : des panneaux solaires sur le toit du Palais ? – Le Dauphiné Libéré

Pourquoi ne pas utiliser les rayons solaires pour alimenter le Palais des sports de Megève…

4 heures ago

Masdar et Samruk-Kazyna vont explorer les possibilités d’énergie renouvelable au Kazakhstan – WAM French

ABOU DHABI, 25 février 2021 (WAM) -- Masdar, l'un des leaders mondiaux des énergies renouvelables…

4 heures ago

Hautes-Alpes. Briançonnais : la microcentrale au petit Tabuc fait des remous en justice – Le Dauphiné Libéré

Tout est parti d’un courrier. Un courrier de janvier 2021, qui « nous a fait sursauter ». Dans…

4 heures ago

This website uses cookies.