Cameroun : ENEO devra générer le cash promis pour mener à bien ses futurs emprunts – Agence Ecofin

(Agence Ecofin) – ENEO, un des investissements au Cameroun du portefeuille de la firme britannique Actis est en grâce auprès des banques qui lui font confiance à coup de centaines de milliards de francs CFA. Mais pour cela, il faudra que l’entreprise prouve qu’elle peut rembourser en cash.

La capacité d’ENEO, l’entreprise en charge de la distribution de l’électricité au Cameroun, de pouvoir respecter ses prévisions de trésorerie sera déterminante pour ses prochains emprunts.

« Les garanties dans ce type de transaction sont très importantes et de ce point de vue, ENEO a de solides actifs. Mais ce qui rembourse la dette d’une entreprise ce sont les flux de trésorerie. Ainsi pour nous, il très important de s’assurer que la société dégage suffisamment de cash pour payer ses dettes », a fait savoir Gordon Acha, directeur général de Citibank Cameroon, le principal arrangeur de l’emprunt de 100 milliards FCFA récemment formalisé avec un groupe de banques locales.

Plusieurs autres banques ont promis de s’engager sur de prochains emprunts d’ENEO comme cela a toujours été le cas par le passé. L’entreprise a désormais plus de leviers, après que le gouvernement a obtenu que des banques rachètent sa dette ; ce qui crée moins de fragilité dans leurs bilans.

ENEO s’est engagé à doper sa trésorerie, afin de pouvoir honorer son service de la dette. Elle espère pour cela générer plus de revenus de ses activités de distribution d’électricité.

Après une légère baisse attendue en 2020, l’entreprise prévoit ainsi une croissance moyenne de son chiffre d’affaires de 12% par année jusqu’en 2025, selon des informations auxquelles l’Agence Ecofin a eu accès. Une autre source de revenus sera la cession des actifs de transport à la SONATREL. Le cash attendu de cette opération atteint les 46 milliards FCFA. Par ailleurs, à travers une meilleure maîtrise de ses coûts, il est prévu de faire augmenter ses marges d’exploitation de 16,8% en moyenne sur les cinq prochaines années.

Mais pour y arriver, il faudra atteindre certains objectifs. ENEO s’est décidé à accroître son nombre de nouveaux abonnés par an à un niveau situé entre 140 000 et 180 000, contre une moyenne de 90 000 au cours des cinq années précédant 2020. Elle prévoit aussi d’améliorer l’efficience dans la distribution d’électricité à ses clients, afin d’optimiser la consommation. Le dernier levier qui est le plus sensible est celui de l’augmentation des tarifs.

Le sujet est à l’origine des divisions au sein de l’opinion publique. Des gens estiment que les factures actuelles sont déjà élevées surtout que sont ajoutés les différents dommages subis du fait des coupures d’électricité. Mais sur le plan de la réglementation, ENEO est en droit d’augmenter les tarifs suivant le cahier des charges de concession qui lui a été donné.

Le dernier défi enfin sera la concurrence que se livrent les énergies renouvelables et les énergies alternatives. Pour atténuer les multiples coupures d’électricité, de nombreux ménages se laissent séduire par l’adoption des solutions de kit solaire et des entreprises s’ouvrent à la possibilité de s’offrir des solutions de l’entreprise Gaz du Cameroun.

Idriss Linge

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Les groupes pétroliers prennent le virage des énergies renouvelables – Boursier.com

Sylvie Aubert, publié le 25/02/2021 à 09h57 , modifié le 26/02/2021 à 01h57 Les groupes…

2 heures ago

Jean-Luc Martinet lorgne le marché des énergies renouvelables au Maroc – Le Desk

Banques CIH Bank: Le PNB consolidé en hausse de 10,3% en 2020 Le produit net…

5 heures ago

Investir dans les énergies renouvelables au Burkina Faso – Deutsche Welle

Eco Afrique Au Burkina Faso, moins d’un million de personnes sont connectées au réseau électrique…

10 heures ago

Electricité renouvelable, quoi qu’il en coûte ? – Journal de l’Automobile

Zoom de l’Arval Mobility Observatory – Plus les semaines passent, plus la question de l’accès…

11 heures ago

This website uses cookies.