Climat : « On ne peut pas dissocier l’agriculture de l’alimentation » – Pleinchamp

« Au plan mondial, l’agriculture dispose d’un potentiel de réduction des émissions de gaz à effet de serre pouvant atteindre 10 milliards de tonnes de C02 par an, soit environ l’équivalent d’environ 20% des émissions enregistrées en 2019, qui se sont établies à 55 milliards de tonnes ». C’est ce qu’a déclaré Jean Jouzel, climatologue, ancien vice-président du groupe scientifique du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) de 2002 à 2015, en introduction d’une journée Casdar organisée par l’Inrae le 27 janvier et consacrée à la contribution de l’agriculture à l’atténuation du changement climatique.

Les leviers résident pêle-mêle dans la réduction de la fermentation entérique, la réduction des émissions de méthane (CH4) dans la culture du riz, de dioxyde d’azote (N2O) due à la fertilisation, de N2O et de CH4 dues aux effluents d’élevage ou encore de N2O au niveau des process de production des engrais.

Selon le climatologue, l’agriculture représente environ 11% des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale mais le taux monte à 30% si l’on intègre l’alimentation, incluant le stockage, le transport, le conditionnement et la distribution. L’alimentation recèle deux leviers d’atténuation que sont la lutte contre le gaspillage, avec un potentiel de réduction pouvant atteindre 6 milliards de tonnes de C02 par an, et la modification des régimes alimentaires. Sur ce point, la fourchette de réduction d’émissions oscille entre 3 milliards de tonnes pour le régime méditerranéen, privilégiant les légumes, et 7 milliards de tonnes pour le régime végan, le régime flexitarien (réduction de la viande) se situant à 5 milliards de tonnes.

Si l’agriculture et l’alimentation, avec la gestion des forêts (jusqu’à 13 milliards de tonnes) concentrent une grande partie de la solution au changement climatique, l’agriculture constitue par ailleurs un support de prédilection pour les énergies renouvelables. « C’est une autre opportunité d’atténuation du changement climatique, indique Jean Jouzel. Qu’il s’agisse de l’éolien, du solaire, de la biomasse et de la méthanisation, les territoires sont au cœur des énergies renouvelables. En France, les terres sont encore largement sous le contrôle des agriculteurs, et c’est très bien, et il y a encore beaucoup à faire dans le monde agricole pour participer au développement des énergies renouvelables ».

En dépit de ces potentiels d’atténuation, le climatologue estime que l’agriculture va devoir faire preuve d’adaptation, rappelant que « l’année 2020 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée en France depuis 150 ans ». Pour contenir la hausse des températures à +1,5°C à l’horizon 2050, il faudrait que l’ensemble des pays de la planète vise la neutralité carbone à horizon 2050. « Il ne faudrait pas en tout cas s’éloigner des +2°C sans quoi il sera très difficile pour l’agriculture de s’adapter, poursuit Jean Jouzel. La meilleure façon d’aborder les prochaines décennies, c’est d’accepter la réalité du changement climatique et de l’intégrer à son modèle de développement. Il faut accorder une très grande confiance aux scientifiques qui ont dit il y a trente ans ce qui se passe aujourd’hui ».

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Total vend 50 % de ses parts dans deux portefeuilles français d’énergies renouvelables – Les Smart Grids

La société française d’énergie Total a vendu la moitié de ses parts dans deux portefeuilles…

7 minutes ago

[Bonne Nouvelle] Engie se fixe un calendrier pour sortir du charbon d’ici 2027 – Novethic.fr

Publié le 28 février 2021 Engie veut se débarrasser de ses dernières centrales à charbon.…

57 minutes ago

En 2020, plus du quart de l’énergie consommée en France vient des renouvelables – La Tribune

Les énergies renouvelables ont continué leur progression et fourni plus du quart de l'électricité consommée…

2 heures ago

Les trousses de modules solaires G-Home de GCLSI ont bien été livrées à Enpal, en Allemagne – LeLézard.com

Classé dans : L'environnement, Science et technologie, Exploitation pétrolière, Chasse, pêche et plein air SUZHOU,…

2 heures ago

Écologie. Megève : des panneaux solaires sur le toit du Palais ? – Le Dauphiné Libéré

Pourquoi ne pas utiliser les rayons solaires pour alimenter le Palais des sports de Megève…

4 heures ago

Masdar et Samruk-Kazyna vont explorer les possibilités d’énergie renouvelable au Kazakhstan – WAM French

ABOU DHABI, 25 février 2021 (WAM) -- Masdar, l'un des leaders mondiaux des énergies renouvelables…

4 heures ago

This website uses cookies.