En Grande-Bretagne, une tempête dope la part de l’éolien dans la production d’énergie – Batiactu

Fin décembre, la tempête Bella a traversé une partie de la France, privant d’électricité de nombreux foyers, avec des rafales de vent allant jusqu’à 143km/h le long des côtes. Mais avant cela, c’est le Royaume-Uni qu’elle avait balayé.

Et alors que le gouvernement britannique vise la neutralité carbone d’ici à 2050, en développant massivement les énergies renouvelables et principalement l’éolien en mer – avec l’objectif de quadrupler la production d’ici à 2030, pour atteindre 40GW et donner la capacité d’alimenter l’ensemble des foyers -, la génération d’électricité à partir d’énergie éolienne a dépassé pour la première fois les 50% du mix de la Grande-Bretagne dans la foulée de la tempête. C’est en tout cas ce qu’a affirmé l’énergéticien britannique Drax.

Année 2020 record pour le renouvelable

C’est donc un nouveau record atteint par le Royaume-Uni, le précédent datant du 21 août 2020, complète Drax. La part de l’éolien s’était alors établie à 50% tout juste. Au-delà, c’est l’année 2020 qui a été remarquable pour les énergies renouvelables dans le pays, a ajouté le gestionnaire du réseau de distribution électrique National Grid.

Il évoque ainsi une année record, notamment pour l’éolien et le solaire, « avec l’intensité carbone – à savoir le CO2 émis par unité d’électricité consommée – atteignant de nouveaux planchers ». Inversement, au printemps, la Grande-Bretagne a enregistré sa plus longue période depuis la révolution industrielle de génération électrique sans recours au charbon : 68 jours entre le 10 avril et le 16 juin.

Baisse de la demande due à la pandémie de covid-19

De plus, pour la première fois un jour de Noël, National Grid a noté que la part du charbon dans l’ensemble de l’électricité générée dans le pays avait été nulle cette année. Elle était encore de 20% en 2009, et est passée à 1,8% dix ans plus tard.

La pandémie de covid-19 et les mesures de confinement et de restrictions à l’activité ont contribué à faire baisser la demande d’électricité dans le pays, faisant parallèlement grimper la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Keystone XL : des réactions à l’opposé chez les députés fédéraux régionaux – ICI.Radio-Canada.ca

D'un côté, le conservateur Richard Martel demande au gouvernement de Justin Trudeau de tenter de…

41 minutes ago

Fès : Conférence internationale sur les technologies numériques, les 29 et 30 janvier – Hespress Français

Organisé en partenariat avec la société marocaine d’électronique, d’électrotechnique et d’automatique (SMEEA) et le centre…

1 heure ago

Aker Horizon débourse 1 milliard d’euros pour l’acquisition de Mainstream – Agence Ecofin

(Agence Ecofin) - Face à la transition énergétique en marche, les entreprises pétrolières ne sont…

2 heures ago

Création en 2021 d’une entreprise de production des énergies renouvelables – Algérie Presse Service

La mouture du projet de loi électorale distribuée aux partis politiques pour enrichissement - mardi…

3 heures ago

Info Contexte – Le rapport qui contrarie les projets nucléaires de l’État – Contexte

« Moi, j’ai besoin du nucléaire. » Au détour de son entretien à Brut le 4 décembre 2020, Emmanuel Macron…

4 heures ago

Les candidatures au «Green Business Incubator» ouvertes jusqu’au 19 février – LE MATiN

Les startups et les TPE s’activant dans les énergies renouvelables et les technologies vertes peuvent,…

4 heures ago

This website uses cookies.