Énergie solaire : La BAD compte développer une grande zone de production mondiale au Sahel – El Watan

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé la mise sur pied de l’une des plus grandes zones de production mondiale d’énergie solaire dans la région du Sahel. «La Banque africaine de développement déploie, dans le Sahel, un projet électrique géant appelé Desert to Power (D2P).

Ce projet fera du Sahel l’une des plus grandes zones de production d’énergie solaire au monde», a précisé la BAD dans un communiqué publié sur son site web. Cette initiative vise à produire dix gigawatts d’énergie afin de fournir de l’électricité à 250 millions de personnes d’ici à 2025, dont au moins 90 millions seront connectés au réseau électrique pour la première fois, détaille la Banque.

Outre les systèmes solaires photovoltaïques domestiques individuels, D2P permettra de déployer des mini-réseaux photovoltaïques et des centrales de production d’électricité captive à usage commercial et industriel, selon l’institution financière africaine.

Il est également prévu de produire de l’électricité en synergie avec les programmes agricoles et hydrauliques. «L’initiative a reçu l’onction politique des chefs d’Etat et de gouvernement du G5 Sahel en septembre 2019, à Ouagadougou», ajoute la BAD.

S’agissant des pays concernés par ce projet, la BAD avance que D2P couvre 11 pays, allant du Sénégal, à l’ouest, à Djibouti, à l’est, et touche outre les cinq pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), Djibouti, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Nigeria, le Sénégal et le Soudan. Selon l’indice de vulnérabilité au changement climatique 2017, les projections estiment que la menace du changement climatique entraînera une perte annuelle équivalente de 2 à 4% du PIB dans la région du Sahel d’ici à 2040, alerte la banque.

Les ressources allouées ont quintuplé

Au cours de ces dernières années, les ressources de la Banque allouées au financement de l’adaptation au changement et à la résilience climatiques ont quintuplé, passant de 338 millions de dollars en 2016 à 2 milliards en 2019, a fait savoir la BAD. «L’engagement de la banque dans le secteur des énergies renouvelables a permis de fédérer d’importants partenaires en faveur de D2P», note la BAD.

Ainsi, la Banque européenne d’investissement, l’Agence française de développement, l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena), Power Africa (des Etats-Unis), Africa 50 et le Fonds vert pour le climat (GCF) se sont déjà engagés dans le financement et l’accompagnement de l’initiative.

L’appui technique de la banque dans le renforcement de la capacité institutionnelle, nécessaire pour la gestion de la production et la distribution d’énergie solaire, a également permis l’ouverture des projets au secteur privé, un important levier pour accélérer le déploiement des projets, souligne le communiqué.

Outre une résilience accrue face au changement climatique, l’initiative D2P permettra un meilleur taux d’accès à l’électricité dans la région et stimulera le développement économique et social et des innovations dans le domaine de la santé dans des pays du Sahel à faible revenu. «Le déficit en infrastructures énergétiques est considéré comme l’un des principaux obstacles au développement et au progrès en Afrique», soutient la BAD.

L’initiative D2P permettra de stimuler la réalisation d’au moins quatre des cinq piliers stratégiques High 5 de la banque : «Eclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie», «Nourrir l’Afrique», «Industrialiser l’Afrique», «Intégrer l’Afrique» et «améliorer la qualité de vie des populations en Afrique».

En décembre dernier, la BAD a consacré la 4e édition de l’Africa Energy Market Place (AEMP) aux pays du G5 Sahel dans le cadre de l’initiative D2P. Au cours de cette rencontre, ces pays ont présenté leurs feuilles de route respectives aux partenaires techniques et financiers.


Post Views:
0

Advertisements

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Lyon : les Verts contre le nucléaire réclament la fermeture de la centrale du Bugey avant 2024 – France 3 Régions

Les élus écologistes de Lyon et de la Métropole demandent à l’Agence de Sureté Nucléaire de…

31 minutes ago

BloombergNEF voit 2021 en vert – GreenUnivers

@Engie Comme quelques autres rares secteurs, la transition énergétique n’a pas connu de crise en…

31 minutes ago

19 livres pour comprendre l’économie verte – Baron Mag

Avec le retour des démocrates au pouvoir aux États-Unis, la relance d’un plan américain et…

31 minutes ago

Photovoltaïque : une charte pour un développement maîtrisé – – Terres et Territoires

Le 19 janvier 2021, la FNSEA, l’APCA et EDF Renouvelables ont signé une charte visant…

32 minutes ago

Energies renouvelables : le gouvernement réaffirme ses objectifs – Batiweb.com

Si le déploiement de nouvelles installations d'énergies renouvelables a stagné en 2020 selon le dernier…

2 heures ago

Le Sénégal, foyer de mégaprojets gaziers ouest-africains, accueille un événement majeur sur la transition énergétique – Africanews Français

MSGBC Oil, Gas and Power 2021, organisé par Africa Oil & Power (www.AfricaOilandPower.com) sous les…

3 heures ago

This website uses cookies.