Engie se prépare à une scission en deux entités – Le Monde

L’image date de janvier 2020, autrement dit il y a un siècle. Au Musée du quai Branly, celle qui est alors la directrice générale d’Engie (ex-GDF-Suez), Isabelle Kocher, annonce la création d’Engie Solutions, structure qui rassemble toutes les activités de services à destination des collectivités locales et des entreprises. A l’époque, cette branche est présentée comme le fer de lance du renouveau d’un groupe centré sur la transition énergétique, avec les services au cœur de cette stratégie.

Quelques jours plus tard, après des semaines de bataille en coulisse, le conseil d’administration met fin aux fonctions de Mme Kocher, et le groupe rentre dans une longue phase de transition interne.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En sortant de Suez, le groupe Engie opère un nouveau virage stratégique

Aujourd’hui, l’orientation choisie est à l’exact opposé : la direction a enclenché, début janvier, un processus visant à se délester de la plupart de ses activités de services, et, partant, de mettre un terme à la brève aventure d’Engie Solutions. Un énième virage pour le groupe.

En annonçant, vendredi 15 janvier, la composition de son nouveau comité exécutif, Engie a entériné la nouvelle stratégie annoncée en juillet 2020 par le président du conseil d’administration, Jean-Pierre Clamadieu. Les grandes manœuvres sont lancées. Le chantier est colossal.

Au menu : une séparation en deux entités, et la vente de plusieurs activités en France et à l’étranger. Le projet consiste à recentrer les activités du groupe sur son rôle d’énergéticien. Le futur Engie sera axé sur les infrastructures (notamment les réseaux de gaz en France et au Brésil) et le développement des énergies renouvelables (hydraulique, éolien, solaire). L’autre partie, regroupée dans une entité dont le nom de code est pour l’heure « Bright », a vocation à être vendue telle quelle, ou introduite en Bourse au cours des prochains mois. Elle comprendra plus de 74 000 salariés, soit près de la moitié des effectifs au niveau mondial, et rassemble des métiers comme le génie électrique, la gestion de bâtiments ou de lieux publics, ou encore le domaine de la « ville intelligente ».

S’extraire de pays jugés non stratégiques

Plusieurs filiales sont aussi appelées à être cédées. C’est le cas d’entreprises stratégiques comme Endel, spécialisée notamment dans le nucléaire, qui est omniprésente au sein des centrales d’EDF. Ou du spécialiste mondial des cuves de transport de gaz, GTT, une pépite française qui connaît un développement rapide et dont Engie détient 40 %. Le groupe souhaite également s’extraire de pays jugés non stratégiques. L’ensemble des cessions concernerait environ 15 000 salariés. Au total, près de 100 000 salariés sur 150 000 devraient quitter le navire amiral à moyen terme. Sachant qu’un autre pan de la réorganisation est encore à venir : la fermeture des centrales nucléaires belges opérées par le groupe.

Il vous reste 57.43% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Investir dans les énergies renouvelables au Burkina Faso – Deutsche Welle

Eco Afrique Au Burkina Faso, moins d’un million de personnes sont connectées au réseau électrique…

4 heures ago

Electricité renouvelable, quoi qu’il en coûte ? – Journal de l’Automobile

Zoom de l’Arval Mobility Observatory – Plus les semaines passent, plus la question de l’accès…

5 heures ago

Une année 2020 remarquable pour Boralex English – CNW Telbec

« L'exercice 2020 marque également le point de départ d'un important chantier qui mettra en…

5 heures ago

La Commission européenne salue l’engagement du Maroc en faveur du nouvel agenda pour la Méditerranée | MAP Express MAP Express – MAP

jeudi, 25 février, 2021 à 10:06 Bruxelles – La Commission européenne a salué l’engagement du…

5 heures ago

Énergies renouvelables. En Vendée, des ombrières photovoltaïques sur les parkings – maville.com

À Saint-Aubin-des-Ormeaux, dans le nord-est vendéen, l’installation de deux ombrières sur le parking du complexe…

7 heures ago

This website uses cookies.