Investissement : Bank of Africa s’allie au chinois CADFund – Leseco.ma

Bank of Africa vient de conclure un partenariat avec le Fonds de développement Chine-Afrique, confirmant ainsi son rôle économique majeur dans le développement des relations entre les deux parties.

«Il s’agit d’une coopération prometteuse visant à cofinancer l’investissement chinois en Afrique, soit par la mise en place de joint-ventures, soit par le financement bancaire direct en s’appuyant sur le large réseau africain du groupe», explique Bank of Africa, qui vient de sceller un accord avec Fonds de développement Chine-Afrique (CADFund).

À travers ce partenariat, les deux parties s’engagent à capitaliser sur leur maîtrise respective des marchés chinois et africains pour créer de la valeur à leurs clients et partenaires. Il convient de préciser que CADFund dispose d’une capacité de financement de 10 milliards de dollars exclusivement dédiés à l’investissement productif dans le continent. Ce fonds de développement a été créé en juin 2007, et figure parmi les huit mesures annoncées par le gouvernement chinois, lors du sommet de Beijing du Forum sur la coopération Chine-Afrique en 2006, pour mettre en œuvre une coopération pragmatique avec son partenaire continental. À noter que cet accord, dont la cérémonie de signature s’est déroulée par visio-conférence en présence de Othman Benjelloun, président du groupe Bank of Africa, et de Song Lei, président du CADFund, aura également pour objectif de «promouvoir, faciliter et cofinancer les entreprises chinoises souhaitant s’implanter dans la cité Mohammed VI Tanger Tech». La future zone franche, qui s’étend sur 500 hectares, cible essentiellement les entreprises chinoises actives dans les secteurs de l’industrie automobile et aéronautique, les énergies renouvelables, l’industrie du cuir et du textile, les industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques, outre l’industrie plastique, l’agro-alimentaire, les industries chimiques et semi-chimiques ainsi que l’industrie des matériaux de construction. Ces entreprises y bénéficieront d’incitations fiscales et des infrastructures de pointe leur permettant d’opérer activement dans cette zone industrielle et d’avoir un accès direct à Tanger Med, avantages qui ont permis d’attirer le fabricant chinois de pales d’éoliennes Aeolon. Ce dernier évoque un investissement de 140 millions de dollars et la création de 2.000 emplois.

Aida Lo / Les Inspirations Éco


SOUTENEZ LesEco.ma DANS SA MISSION D’INFORMATION
En cette période difficile, LesEco.ma a besoin de votre soutien. Votre fidélité et votre engagement sont décisifs pour la pérennité et le développement de notre site web . SI VOUS SOUHAITEZ SOUTENIR NOTRE MISSION, FAITES UN DON GRATUITEMENT EN REGARDANT UNE PUBLICITE
admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Le nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) des logements en détails – Argent Boursier.com

Trois arrêtés précisant les détails de la refonte du diagnostic de performance énergétique (DPE) sont…

3 jours ago

Al Haouz : inauguration du système d’irrigation solaire dans la pépinière d’Akrich – Agriculture Maroc

La HAF a procédé à l’inauguration du système d’irrigation solaire dans la pépinière d’Akrich.La Fondation…

3 jours ago

Simonetta Sommaruga inaugure la centrale solaire thermique des SIG – lfm.ch

Avec 800 m2 de panneaux solaires, la chaleur produite est injectée dans le plus vaste…

3 jours ago

Communauté de communes Somme Sud-Ouest : bientôt de l’hydrogène sans carbone grâce aux éoliennes – actu.fr

Par Pauline Defoix Publié le 2 Mar 21 à 7:09  Le Réveil de Neufchâtel Voir…

3 jours ago

NextEra, le géant vert préféré de Wall Street – Les Échos

Un héron s'est aventuré sur le parking à demi déserté. Le drapeau de Floride attend…

3 jours ago

L’industrie allemande réclame une politique européenne plus verte – EURACTIV France

Pas de temps à perdre. Plus de six mois avant les élections législatives allemandes, la…

3 jours ago

This website uses cookies.