L’Allemagne atteint ses objectifs climatiques 2020, grâce au coronavirus // Au Brésil, un voyage jusqu’en Afrique à l’aide de l’ADN | DW | 08.01.2021 – Deutsche Welle

C’est une bonne nouvelle en ce début d’année 2021 : l’Allemagne a dépassé ses objectifs climatiques en 2020, diminuant plus que prévu ses émissions de gaz à effet de serre.

Selon un rapport du groupe de réflexion Agora Energiewende, les émissions ont baissé de plus de 80 millions de tonnes de CO2 l’an dernier, soit 42,3 % en-dessous des émissions de 1990. Celles-ci servent de base pour fixer les objectifs de réduction face au réchauffement climatique. L’objectif fixé pour 2020 était de réduire de 40 % les émissions par rapport à 1990.

Deux tiers des baisses liées au coronavirus

Mais ce chiffre n’aurait pas été atteint sans la crise du coronavirus. « Deux tiers de la réduction de ces émissions sont liées à Corona, un tiers seulement est une réduction réelle des émissions », explique Patrick Graichen le directeur du groupe de réflexion Agora Energiewende, interrogé par nos confrères de Deutschlandfunk. « Nous sommes donc à 42,3 % en dessous des émissions de 1990, mais, sans Corona, ce chiffre aurait été de 37,8 %. »

Pris de plus près, les chiffres dégagent une tendance : les secteurs des transports et du bâtiment restent à la traîne en matière de protection du climat. C’est dans le secteur de l’énergie que les émissions diminuent pour beaucoup. Les pratiques changent grâce notamment au système communautaire d’échange de quotas d’émission de CO2, mis en place en Europe dès 2005.

Ce système fixe des quotas d’émission de CO2 pour les secteurs de l’énergie et de l’industrie : chaque entreprise ne doit pas dépasser un certain seuil, et si elle souhaite tout de même le faire, elle doit alors racheter des quotas à d’autres entreprises. Comme ces quotas baissent régulièrement, le prix de la tonne de CO2 augmente, poussant certaines entreprises à changer leur manière de fonctionner.

Investir dans les énergies renouvelables

Mais en 2021, si l’épidémie de coronavirus prend fin et que les activités économiques reprennent comme avant, l’Allemagne risque d’émettre plus de CO2. Pour remplir les objectifs à long terme, il faudra donc que le pays continue à diminuer, par exemple, son utilisation du charbon pour produire de l’électricité. Et là, le bât blesse. « L’expansion des énergies renouvelables n’est pas suffisante », insiste Patrick Graichen. « Nous devrions doubler voir multiplier par trois cette expansion, et nous en sommes encore loin.«

Lire aussi → L’Allemagne veut sortir du charbon d’ici… 2038

En plus, les Etats membres de l’UE ont validé un nouvel objectif climatique pour l’horizon 2030 il y a quelques semaines : – 55 % par rapport à 1990. Avec 42% de moins cette année, aidée par la crise du coronavirus, l’Allemagne a donc encore du travail.

Une taxe carbone votée en décembre doit aider à atteindre ces objectifs. Sur le même système que celui européen, elle s’applique depuis le 1er janvier 2021 aux transports et à l’habitat. Concrètement ça veut dire que le prix de l’essence à la pompe a augmenté de 7 centimes depuis le début de l’année. Et que les coûts du fioul pour se chauffer devraient augmenter de 25 à 125€ en moyenne pour les foyers d’ici la fin 2021.

++++++++++++++++++++++++++++++++

Le projet Nord Stream 2 à nouveau compromis

Ce gazoduc de 1.200 kilomètres de long devait être déjà terminé fin 2019

C’est encore une mauvaise nouvelle pour le projet Nord Stream 2, ce gazoduc géant de plus de 1200 km de long qui doit permettre d’acheminer du gaz naturel russe jusqu’au marché européen, via l’Allemagne. Sa construction est presque achevée, mais très en retard sur les dates prévues initialement. En cause notamment : les sanctions américaines. Washington est opposé au projet, craignant notamment que la Russie ne se servent de ce gazoduc pour exercer des pressions politiques en Europe dans le futur.

Lire aussi → Affaire Navalny : le projet Nord Stream 2 menacé

Ainsi, pour faire pression, Washington a pris des premières sanctions en décembre 2019. Elles prévoient le gel des avoirs et la révocation des visas américains pour les entrepreneurs liés au gazoduc. Cela avait mis un sérieux coup d’arrêt au chantier. Et en ce début d’année 2021, de nouvelles sanctions viennent encore d’être prises par le Congrès américain. Le groupe norvégien chargé des travaux de vérification et de certification du projet du gazoduc a réagi en annonçant son retrait du projet. Sa finalisation est donc une nouvelle fois en suspens.

++++++++++++++++++++++++++++++++

Le président allemand a 65 ans

Frank-Walter Steinmeier est président fédéral depuis 2017

Un peu plus léger en ce début d’année : un anniversaire, le 5 janvier. Celui de Frank Walter Steinmeier. Le président de la République fédérale d’Allemagne vient de fêter ses 65 ans.

De part sa fonction, essentiellement représentative, il est moins connu que la chancelière Angela Merkel, qui assure les fonctions de dirigeante politique. Mais Frank Walter Steinmeier est aussi engagé politiquement, membre du SPD, le parti social-démocrate allemand. Il a par le passé été notamment directeur de la chancellerie fédérale sous Gerhard Schröder, chancelier avant Angela Merkel. Il a aussi la mention d’ancien ministre des Affaires étrangères sur son CV et est président de la République fédérale allemande, depuis 2017.

++++++++++++++++++++++++++++++++,

Plongée dans leurs origines pour les afrodescendants du Brésil

De nombreux afrodescendants se sont mobilisés contre le racisme en 2020 au Brésil

Dans la deuxième partie de Vu d’Allemagne, nous prenons la route du Brésil. C’est là que Bia Moremi propose des kits de tests ADN pour découvrir d’où l’on vient. Ces tests ne sont pas une nouveauté et permettent de calculer son pourcentage d’appartenance à d’autres régions du globe. Mais l’entrepreneuse brésilienne propose une formule bien particulière, comprenant test ADN mais aussi d’autres plaisirs…

Ecouter aussi → Au Brésil, mobilisation pour un meilleur accès des enfants noirs à l’enseignement privé

Un voyage dans ses origines jusqu’en Afrique, même en temps de pandémie. C’est un reportage de Marie Naudascher.

Vu d’Allemagne est un magazine radio hebdomadaire, proposé par Hugo Flotat-Talon et Anne Le Touzé, diffusé le mercredi et le dimanche à 17h30TU, et disponible aussi en podcast. Vous retrouvez tous les numéros dans la médiathèque, à écouter en ligne ou à télécharger en format MP3. Le podcast est également disponible sur certaines plateformes de podcasts.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Total: Le PDG évoque un objectif de renouvelables plus ambitieux – La Tribune

PARIS (Reuters) - Total vise près de 100 gigawatts (GW) de capacités brutes de production…

17 minutes ago

Total-Le PDG évoque un objectif de renouvelables plus ambitieux – Investir

PARIS, 27 janvier (Reuters) - Total vise près de 100 gigawatts (GW) de capacités brutes…

1 heure ago

Les futurs tarifs du photovoltaïque seraient actés – La France Agricole

Énergies renouvelables réservé aux abonnés 1 h photovoltaïque <!-- --> <!-- --> Les tarifs d’achat…

1 heure ago

Priorité aux écoles pour développer les toitures photovoltaïques à Marseille – Made in Marseille

Afin de développer la production d’énergies renouvelables à Marseille, la Ville va lancer des études…

2 heures ago

L’intelligence artificielle face au défi de la transition énergétique – JDN

Total investit massivement dans l'IA au service de l'électricité verte. C'est aussi le cas d'Enedis…

2 heures ago

Energie: Rossel met ses journaux au régime «vert» – Le Soir

Le groupe de presse a fait construire, en partenariat avec Luminus, une éolienne à côté…

2 heures ago

This website uses cookies.