Osons rêver l’avenir – La Tribune

La transition vers la neutralité carbone est un chemin qui permettra de sortir d’un système à bout de souffle pour entrer dans une nouvelle ère. Au bout de ce chemin, la société qui s’annonce sera plus sobre et plus respectueuse des ressources de notre planète. Elle sera aussi plus vertueuse et plus respectueuse de l’humain. Si nous parvenons à changer de logique tous ensemble dès maintenant, ce n’est pas que la planète et les générations futures qui nous diront merci : nous profiterons tous d’un monde plus équilibré, plus résilient et plus accueillant. Pour cela, tous les acteurs du bâtiment ont une immense responsabilité. Alors ensemble, accélérons la transition dès maintenant !

Lire aussi : Plan de relance : apprendre à penser les bâtiments à long terme

LES SOLUTIONS

47/ DES PICS DE CONSOMMATION EFFACÉS

Les pics de consommation d’énergie déclenchent généralement une augmentation du contenu carbone de l’électricité. Les réacteurs nucléaires ne pouvant pas augmenter leur production rapidement, les barrages hydrauliques sont sollicités, puis les centrales thermiques à gaz ou à charbon sont relancées. En dernier recours, le réseau achète à ses voisins européens de l’électricité souvent produite par des centrales à charbon… Aujourd’hui, la fréquence de ces pics a tendance à augmenter à cause de l’intermittence des énergies renouvelables. Une solution consiste à inviter les industriels à réduire ou à stopper leur production quelques heures en contrepartie d’une rémunération financière. Demain, ces pics de consommation pourront être réduits grâce au pilotage intelligent de plusieurs bâtiments par des centrales électriques virtuelles (virtual power plants, VPP).

Extrêmement flexibles, ces solutions permettront de gérer simultanément l’utilisation des ressources de stockage de plusieurs bâtiments connectés, afin d’effacer les pics de consommation sans diminuer le niveau de confort des occupants. Magique !

Lire aussi : Engageons une démarche environnementale globale

48/ LA FIN DE l’INDÉCENCE ÉNERGÉTIQUE

La mise en œuvre de la transition vers la neutralité carbone va permettre de rénover et d’isoler des millions de passoires énergétiques, améliorant la qualité de vie et le pouvoir d’achat de millions de ménages, souvent les plus précaires. Dans le même temps, le déploiement des solutions de production d’énergie locales, notamment par les bailleurs sociaux, va permettre de réduire la facture d’électricité de nombreux foyers, tout en leur offrant une autonomie énergétique pour l’avenir. Enfin, la filière des énergies renouvelables et de la performance énergétique va inéluctablement créer des emplois et relancer l’économie du secteur. Si nous parvenons tous ensemble à atteindre les objectifs de la transition énergétique, nous permettrons aux entreprises, aux collectivités et aux particuliers d’utiliser moins d’énergie sans perdre en confort de vie.

Lire aussi : Faisons de la transition énergétique un vecteur de bien-être

49/ DES BÂTIMENTS INTELLIGENTS À ÉNERGIE POSITIVE

Aujourd’hui, toutes les solutions existent pour créer des bâtiments neutres énergétiquement. Demain, avec la mise en application de la règlementation  environnementale 2020 (RE2020), tous les bâtiments neufs devront produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Ces bâtiments à énergie positive se connecteront les uns aux autres pour utiliser leur production d’énergie renouvelable le plus intelligemment possible : les « smart grids » gèreront leurs flux d’énergie dans les deux sens, ainsi que leurs solutions de stockage d’énergie. Avec le développement des solutions de maintenance digitale, les bâtiments pourront s’adapter en finesse aux besoins de leurs occupants, afin qu’ils s’y sentent le mieux possible. Mieux, ils deviendront de véritables fournisseurs de services pour faciliter le quotidien de chacun.

Lire aussi : « La transition énergétique est logique autant qu’écologique », Bertrand Piccard

50/ PENSER UN NOUVEAU RAPPORT ENTRE L’HOMME ET SON HABITAT

Les nouveaux éco-quartiers le prouvent : quand les bâtiments sont plus résilients et que la ville toute entière invite ses habitants à opter pour un mode de vie plus sain, plus sobre et plus respectueux, de nouvelles communautés se créent autour d’un projet de vie commun. Derrière l’aspect purement énergétique de la transition carbone, c’est bien une nouvelle façon de vivre qui apparaît. Lorsque les bâtiments offrent un confort maximal pour le bien-être de tous leurs occupants, que les déplacements se font en douceur et que la nature reprend sa place, la ville retrouve sa raison d’être.

Pour télécharger le Livre Blanc, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur le bâtiment bas carbone, contacter les équipes d’Engie Solutions, cliquez ici.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

L’Inde et la France signent deux accords lors de la visite de cinq jours des ministres français – L’Observatoire du Qatar

L’Inde et la France signent deux accords sur les énergies renouvelables et la mobilité urbaine…

4 minutes ago

L’appétit des entreprises pour l’énergie renouvelable a crû en 2020 en dépit de la pandémie – Agence Ecofin

(Agence Ecofin) - De plus en plus directement affectées par les effets du changement climatique,…

4 minutes ago

D’un coup de crayon, Biden continue de déployer son ambitieux plan pour le climat – Radio-Canada.ca

Il faut s'attaquer à cette menace maximale à laquelle nous faisons maintenant face, les changements…

4 minutes ago

Energie: Rossel fait passer ses journaux au «vert» – Le Soir

Le groupe de presse a fait construire, en partenariat avec Luminus, une éolienne à côté…

55 minutes ago

Total: Le PDG évoque un objectif de renouvelables plus ambitieux – La Tribune

PARIS (Reuters) - Total vise près de 100 gigawatts (GW) de capacités brutes de production…

2 heures ago

Total-Le PDG évoque un objectif de renouvelables plus ambitieux – Investir

PARIS, 27 janvier (Reuters) - Total vise près de 100 gigawatts (GW) de capacités brutes…

3 heures ago

This website uses cookies.