Revue de presse quotidienne de ce mardi 23 février 2021 – Hespress Français

Ci-après les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi 23 février 2021

L’Opinion

• La Fondation Mohammed V pour la réinsertion des prisonniers accueille des milliers de prisonniers libérés, des centaines de personnes jugées dans des affaires de terrorisme et d’extrémisme afin de contribuer à leur processus de déradicalisation. Jusqu’à 2020, la Fondation a accueilli plus de 700 personnes ayant été jugées pour des affaires liées à l’extrémisme. 108 parmi elles ont bénéficié du programme «Moussalaha», dont 10 sont des femmes. Selon Khalid Yazami, coordinateur de la Fondation, cette dernière se charge de l’accompagnement des prisonniers après leur libération, ainsi que le maintien du programme mené dans les prisons dans son volet économique et autres. La Fondation ouvre à travers son programme à communiquer avec cette catégorie et s’intéresse à comprendre son ressenti et ses centres d’intérêt et ambitionne à la transformer en partenaire effectif dans le processus d’intégration dans la société.

• Concours de rédacteurs judiciaires: 3 personnes prises en flagrant délit de fraude. Trois personnes ont été déférées devant la police judiciaire après avoir été prises en flagrant délit de fraude lors de l’épreuve écrite du concours de rédacteurs judiciaires de troisième grade, tenu dimanche, a annoncé le ministère de la Justice. Environ 20 minutes après le début de l’épreuve, des groupes fermés ont été détectés sur les applications de réseaux sociaux et dont les utilisateurs tentaient de commettre des fraudes au concours, en photographiant les questions à l’aide de téléphones portables, en vue d’en recevoir les réponses, affirme le ministère dans un communiqué.

Le Matin

• Syndicats: Un nouveau débrayage dans le secteur des collectivités territoriales à Casablanca. Un nouveau débrayage s’annonce dans le secteur des collectivités territoriales. La Fédération nationale des ouvriers et fonctionnaires des collectivités locales affiliée à l’UMT vient d’appeler dans un communiqué ses adhérents relevant de la région de Casablanca-Settat à observer une grève de 24 h, mercredi prochain. Cette grève sera ponctuée d’un sit-in qui sera organisé devant le siège du Conseil communal de Casablanca. La Fédération entend à travers ce débrayage appeler le ministère de tutelle à répondre au cahier revendicatif de cette frange de la population.

• La justice, principal secteur concerné par les doléances adressées au médiateur du Royaume. La moitié des régions du Maroc connaissant une forte activité économique ont enregistré à elles seules 71,89% des doléances recensées par le médiateur. C’est ce qui ressort du rapport de cette institution pour l’année 2019 rendu public récemment. D’après le même document, c’est la région de Casablanca-Settat qui vient à la tête des régions avec 809 plaintes, suivie de Fès-Meknès avec 799 plaintes, quant à la troisième place elle est occupée par la région de Rabat-Salé-Kénitra avec 721 doléances.

L’Economiste

• Dispositifs médicaux: Bras de fer entre les distributeurs et la tutelle. Entre les distributeurs des dispositifs médicaux et la Direction du médicament et de la pharmacie du ministère de la Santé, c’est un dialogue de sourds. Alors que les distributeurs s’attendaient à un allègement de la procédure d’importation des produits médicaux, le ministère de la Santé leur complique la tâche. La Direction du médicament et de la pharmacie a diffusé une note d’information, datée du 17 février 2021, prévoyant une nouvelle procédure pour la délivrance des déclarations nécessaires à l’exercice de l’activité de fabrication, importation et distribution des produits de la santé. Un changement rejeté par la profession, du moins les distributeurs. Les entreprises ayant déjà fait leur déclaration selon les dispositions de la loi 84-12 sont tenues de la mettre à jour. « Cette décision est en contradiction avec la loi en vigueur », affirme Anouar Yadini, président de l’Association marocaine des professionnels des dispositifs médicaux (AMPDM).

• Samir : L’Istiqlal plaide pour une cession à l’Etat. Les initiatives des partis politiques se multiplient pour débloquer la situation de la Samir. C’est au tour du parti de l’Istiqlal d’introduire une proposition de loi visant la cession de cette compagnie de raffinage à l’Etat. Ce texte a été transféré à la Commission des finances de la 1re Chambre le 18 février dernier. Une autre proposition de loi sur le même sujet, à l’initiative des 2 députés de la FGD, a été également soumise à la Commission des finances hier lundi. Dans les détails, la proposition de l’Istiqlal a été introduite «suite à l’incapacité du gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour le sauvetage de cette compagnie», peut-on lire dans la note de présentation. L’Istiqlal plaide pour la cession de tous les actifs, biens, participations, autorisations et brevets détenus par la Samir à l’Etat.

Libération

• 965.000 dollars américains est le montant de l’aide accordée par le Fonds pour l’énergie durable en Afrique (SEFA) à la Société d’ingénierie énergétique (SIE) pour l’accompagner dans sa transformation en super société de services énergétiques (Super ESCO). Selon Brice Mikponhoue, responsable pays par intérim de la Banque africaine de développement au Maroc, ce fonds fournira à la SIE les outils opérationnels nécessaires pour développer une réserve de projets d’investissement bancables dans le domaine de l’efficacité énergétique. Dans son rapport annuel daté de 2018, la Cour des comptes avait considéré le repositionnement de la SIE en Super ESCO comme une opportunité de développement des partenariats public-privé, d’accès aux financements des projets d’efficacité énergétique dans le secteur public et comme moyen de profiter des opportunités offertes par la coopération internationale en matière de financement et d’assistance technique, notamment avec les institutions de financement partenaires du Maroc dans le domaine de l’énergie.

• Le Maroc a prôné une stratégie proactive, audacieuse et pionnière de lutte contre la pandémie du Covid-19, devenant le premier pays africain à lancer une campagne de vaccination, a indiqué l’ambassadeur du Maroc en Colombie et en Équateur, Farida Loudaya. Dans une interview accordée au journal colombien Primicia Diario, Mme Loudaya a affirmé que les mesures prises par le Maroc en réponse à la pandémie constituent un motif « de fierté », lesquelles ont permis de maîtriser le nombre d’infections et d’atténuer les effets économiques et sociaux de la crise sanitaire. Par ailleurs, la diplomate a fait observer que la campagne de vaccination lancée il y a quelques semaines, avance à pas sûrs dans l’objectif d’immuniser 80% de la population.

Al Bayane

• L’indice des prix à la consommation (IPC) a connu, au cours du mois de janvier 2021, une hausse de 0,1% par rapport au mois précédent, indique le Haut-commissariat au plan (HCP), dans une note d’information relative à l’IPC du mois dernier. Cette variation, d’après la même source, est le résultat de la stagnation de l’indice des produits alimentaires et de la hausse de 0,2% de l’indice des produits non alimentaires. Pour l’économiste Abdeslam Seddiki a affirmé que cette hausse « n’aurait rien d’inquiétant » et que les chiffres dévoilés par le HCP “sont conformes aux prévisions ». «Il est à souligner que l’inflation n’est pas ravageuse pour une économie, bien au contraire. L’inflation sert aussi à booster le développement de l’économie», a-t-il souligné.

• L’année 2020 a enregistré une baisse remarquable des accidents de la route, ainsi que du nombre de morts victimes de ces accidents, à hauteur de 26% par rapport à l’année de référence 2015. Cette baisse est due principalement à la diminution importante de la circulation suite aux mesures préventives prises par les autorités publiques durant la période du confinement sanitaire, selon un communiqué du Département du Chef du gouvernement.

Al Massae

• Hausse inattendue des prix des huiles végétales. Les Marocains ont été surpris par des hausses exagérées de divers types d’huiles végétales. Le prix d’une bouteille de cinq litres a été augmenté de 10 DH, alors qu’une bouteille d’un litre a vu son prix s’élever de 02 DH de plus, ce qui a suscité le mécontentement de nombreux citoyens. Les nouvelles augmentations des prix de l’huile végétale ont été enregistrées dans tous les marchés nationaux et les différentes villes sans exception. Les responsables de communication dans des compagnies bien connues ont expliqué que les nouvelles hausses ont été dictées par l’augmentation des prix des plantes oléagineuses sur les marchés mondiaux et un manque d’approvisionnement.

Akhbar Alyaoum

• Énergies renouvelables : l’ONU cite le Maroc en exemple. La Directrice exécutive du Programme des Nations-Unies pour l’environnement (PNUE), Inger Andersen, a cité le Maroc en exemple en matière de promotion et d’investissement dans les énergies renouvelables, à l’occasion de la présentation d’un nouveau rapport majeur des Nations-Unies sur l’environnement. « Je devrais citer le Maroc à titre d’exemple (…) des pays qui ont investi, il y a dix ans, dans les énergies renouvelables et qui sont maintenant d’importants producteurs d’énergies renouvelables à partir du double thermique éolien et solaire », a déclaré Mme Andersen lors d’une conférence de presse conjointe avec le Secrétaire général de l’ONU pour la présentation de cet important rapport intitulé « Faire la paix avec la nature ».

Al Alam

• L’Hôpital militaire d’instruction Mohammed V participe à une tournée mondiale de chirurgie holographique. L’Hôpital militaire d’instruction Mohammed V à Rabat a pris part, récemment, à une tournée mondiale de chirurgie holographique, en réalisant une chirurgie orthopédique en « réalité augmentée ». Lors de cet événement, baptisé « 24 heures de chirurgie holographique », des opérations chirurgicales ont été réalisées pendant une durée de 24 heures, simultanément dans 13 pays, dont le Maroc. Le Médecin Colonel Major, Chef du Pôle de chirurgie orthopédique à l’Hôpital d’Instruction Mohammed V à Rabat, Chagar Belkacem, a indiqué qu’ »en tant qu’élément dynamique au sein des Forces Armées Royales, le service de la Santé militaire œuvre à développer la recherche scientifique et créer des pôles d’excellence et ce, en exécution des Hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’Etat-Major général des FAR ».

Assahra Al Maghribia

• Le Maroc candidat au Conseil des droits de l’Homme pour le mandat 2023-2025. Le ministre d’État chargé des Droits de l’homme et des Relations avec le Parlement, Mustapha Ramid a annoncé lundi que le Maroc a décidé de se porter candidat au Conseil des droits de l’homme pour la période 2023- 2025, avec le soutien de l’Union africaine, de la Ligue des États arabes, et de plusieurs autres groupements régionaux. « La candidature du Maroc bénéficie du soutien de l’Union africaine, de la Ligue des États arabes, de plusieurs autres groupements régionaux et des pays amis », a souligné Ramid qui intervenait en visioconférence lors du Segment de haut niveau au titre de la 46ème session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Bayane Alyaoum

• L’ambassadeur du Maroc à Bamako met en évidence la longue tradition de tolérance religieuse et spirituelle du Maroc. Le Maroc est connu par sa longue tradition de tolérance religieuse et spirituelle comme on atteste l’harmonie de la coexistence des mosquées, églises et synagogues sur l’étendue du territoire national, a souligné l’ambassadeur du Royaume au Mali, Hassan Naciri. Puisant dans cette culture millénaire, le Maroc ne cesse de promouvoir le dialogue interreligieux et interculturel et lutte contre toutes les formes d’extrémisme, a affirmé Naciri qui intervenait en sa qualité de doyen du corps diplomatique accrédité à Bamako, à la cérémonie de clôture de l’ »Autre Forum » qui s’est déroulé dans la capitale malienne sous le thème « Etat, Citoyenneté, religions et laïcité : état des lieux, enjeux et perspectives au Mali ».

Rissalat Al Oumma

• Etude: la Chambre des représentants recommande d’augmenter les dépenses publiques dans le secteur de la santé. Une étude analytique, réalisée dans le cadre d’un programme de coopération entre la Chambre des représentants et la Fondation Westminster pour la démocratie (WFD) , a recommandé au gouvernement d’augmenter les taux de dépenses publiques dans le secteur de la santé pour se rapprocher des taux d’autres pays, tels que Grande-Bretagne et France. Selon cette étude, une augmentation de la part des dépenses consacrées au secteur de la santé contribuerait à renforcer sa résilience et à améliorer sa résilience. L’étude a exhorté le gouvernement à mener de nouvelles recherches et enquêtes concernant les besoins de réadaptation des personnes qui se remettent du coronavirus, soulignant en même temps la nécessité de concentrer les initiatives de politique de santé sur la protection des personnes âgées et des personnes souffrant de maladies chroniques graves afin de mettre en œuvre un une réponse plus durable face à l’épidémie.

Al Ahdath Al Maghribia

• Baisse de 18,03% des décès dus aux accidents de circulation en 2020. Le nombre de décès dus aux accidents de la circulation a enregistré une baisse de 18,03% en 2020, par rapport à l’année précédente. 2.774 cas de décès ont été recensés l’an dernier, soit 610 de moins par rapport à 2019. Cette baisse est attribuable principalement au bilan des six premiers mois de l’année, marqués par le confinement instauré pour faire face au coronavirus.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Saisie de 9,5 tonnes de chira au niveau de la gare de péage de Sidi Allal El-Bahraoui (DGSN). Les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) ont réussi lundi matin, en collaboration avec le Service préfectoral de la police judiciaire de Meknès et sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à mettre en échec une grande opération de trafic de drogue et à saisir 9,5 tonnes de chira. Cette opération qualitative a été menée en coordination sur le terrain avec les éléments de la Gendarmerie royale au niveau de la gare de péage de l’autoroute de Sidi Allal El-Bahraoui, où a été intercepté un camion frigorifique transportant un total de 380 ballots de drogue d’environ 9,5 tonnes dissimulés dans une cargaison de produits alimentaires.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Maroc : le secteur des énergies renouvelables créera 400.000 emplois. – Agriculture Maroc

Maroc : le secteur des énergies renouvelables créera 400.000 emplois. Regardez aussi بلغت حقينة السدود…

1 heure ago

Engie acte sa sortie du charbon d’ici à 2027 L’énergéticien a clos une année – Le Figaro

L’énergéticien a clos une année 2020 marquée par des charges exceptionnelles. Toujours un pas plus…

2 heures ago

Engie acte sa sortie du charbon d’ici à 2027 – Le Figaro

L’énergéticien a clos une année 2020 marquée par des charges exceptionnelles. Toujours un pas plus…

3 heures ago

GCLSI livre des trousses solaires G-Home à Enpal, en Allemagne – CNW Telbec

SUZHOU, Chine, 26 février 2021 /CNW/ - GCL System Integration Technology Co., Ltd. (« GCLSI » ou « la Société ») (Shenzhen : 002506), une entreprise chinoise…

4 heures ago

Electriciens sans Frontières distribue 750 kits solaires à Saint-Martin – Soualiga Post

Depuis le passage d’Irma, l’ONG Electriciens sans Frontières (ESF), partenaire de la cellule de crise…

5 heures ago

En France, plus d’un quart de l’électricité est renouvelable – Journal La Croix

C’est un niveau jamais atteint. En 2020, l’électricité d’origine renouvelable a représenté 26,9 % de…

5 heures ago

This website uses cookies.